L’ENCRE DE NOS PLUMES REMIX

L’ENCRE DE NOS PLUMES

OXMO

J’te peins des rimes à l’acrylique
Timide, cynique. Moral mort à la clinique.
Nom d’une bite en bois, j’ai l’flow cool
Un gros Slick Rick si, j’ai la feuille, un p’tit feu et Morris Philip
Cace-dédi à qui lit. Mandjaro, Paris.
Shit ou bibine, tous au Kilimandjaro
On mange à onze que si y’en a pour 10 000
Pour l’beef, on s’course poursuite, se court circuite
Tous ces tristes sentiments sont ma biscuiterie
Ox et Chiens de Paille. Du bien du pays….

SAKO

L’encre de nos plumes participe au martyr du classicisme.
Classic shit. Bénéfique génocide sur moins de huit pistes.
Quand l’insipide est M.V.P et que le pays kiffe, moi, je récidive.
Activiste, programme ma bille bic,
Place chaque lyrics sous la CX grise. 3, 2,1 boum
Bernadette et son brushing cuisent.
Pas d’armistice tant qu’il y aura pas de justice,
Please, stop aux timinik style ; le Web nique le biz, vise
Dans l’infini, nos plumes s’éternisent, cheese.
Garde le sourire, petit, car y’a pire qu’ici.
Je porte le ø6 du zénith jusqu’aux speak easy.

REFRAIN :

Notre choix est fait. On est hip-hop et on le restera
Le staff est prêt, Oxmo Puccino et Chiens de Paille.
Notre art est vrai. C’est ce qui fait la force du crew
Respecte quand on fait couler l’encre, c’est pour les frères du dessous.

Notre choix est fait. On est hip-hop et on le restera
Le staff est prêt, Sako, H.A.L, Chiens de Paille.
Notre art est vrai. C’est ce qui fait la force du crew
Respecte quand on fait couler l’encre, c’est pour les frères du dessous.

STEVE

Touche pas! C’est à bibi,
Tu vois toi t’es fini, de moi t’es le mini,
J’gratte des textes, sors des disques:Tchin-tchin,
Sur la photo avec Hal, Sako, Ox, Chill j’dis « cheese »,
J’suis décontract’ bordel, j’sors le Phillies,
Et quand j’trace j’te laisse que la fumée comme Beep-Beep,
Avant j’triais les oeufs des cafards des rice krispies,
Et bandais un peu devant les cocogirls et leurs strip-tease,
Maintenant 2005 j’suis le dernier des grizzlies,
Les rappeurs veulent des pendentifs gros comme des freesbees,
Salope on t’a pourtant dit de pas toucher au grisby,
On a les sabres de Kill Bill, aiguisés pour dix piges.

AKHENATON

Mon choix est fait, je crèche dans le Hip-hop, pour toi c’est vite dit
Dicave le CV ma gueule, j’ai crié dans les sixties
Un jour de septembre ma mère a poussé cette petite vie
Quand mon père souriait dans les couloirs de la clinique
20 ans après j’cuisine c’crack dans mon bui bui
Un caillou nommé Rap vendu à tous ceux qui chient qu’ici
86, enregistre un premier 6 titres.
Spraye AKH sur le métro de NYC ;
Diluant mon temps dans les soirées d’merde insipides
On déboulait à 100 comme débarquaient les putains d’vikings
On rappait dans les squares pourris, nos tim’s sur les bris d’vitres
L’encre de nos plumes, traçait l’sillage d’un vil missile
Et n’oublie pas c’nom écrit tout en bas d’cette missive
Imperial Asiatic Men ? Ou le venin de Ninive
Je prétends pas être un héros, style chroniques de Riddick
Un ptit rital qui s’la coule douce comme dans la vie d’Ricky

File moi rien qu’ton oreille et range moi c’putain d’liquide
Mais strictement Hip-hop j’pousse un bronze dans la pisane
J’pose avec Chiens d’Paille rappelle plus tard mec j’suis trop buzy
Ouais ça vient d’Mars, 1 seul tarif, c’est couplet mythique
Connard les tiens pourris, j’les seckle appelle moi l’terme
Tu pensais pouvoir win, mais t’es né pour PERDRE
Tu m’rappelles le level 1 de time Crisis
Nos vers c’est le crillon, et les tiens, c’est l’hôtel Ibis
J’ai laissé ton partenaire sur la scène il semblait si triste
J’ai barbouillé l’set de ton DJ à coup de trinitrite
J’lai vu partir il s’prennait, pour Gatsby le magnifique
Mais l’abus d’raisin, la détournée vers un show mi-figue
Du sérieux à la vanne entend bien c’que je distille
De la vanne au sérieux on retient juste que c’est du style
J’peins l’instrumental, comme Michel la chapelle Sixtine
Et parle tellement d’avant qu’on dirait ce putain d’Higgins

Je me rappelle en 1984, nous étions à NY avec Lord Shurik’n 1ER du nom
Quand une bande d’autochtones, connue pour sa vaillance au
Combat, a surgit du coin d’un rue de Harlem
Nous étions tombés dans une embuscade.
A toutes nos forces apparentes ou invisibles
Dramator Rest in Peace

REFRAIN :

Notre choix est fait, on est hip hop et on le restera
Le staff est prêt:Veust Lyricist et Chiens de Paille
Notre art est vrai, et c’est c’qui fait la force du crew
Respecte quand on fait couler l encre c’est pour nos frères du dessous

Notre choix est fait, on est HIP-HOP et on l’restera
Le staff est prêt AKH, IAM et Chiens de Paille
Notre art est vrai et c’qui fait la force du crew
Respect quand on fait couler l’encre, c’est pour mes frères du dessous

« L’encre de nos Plumes »
Auteurs : Philippe Fragione, Rodolphe Gagetta,
Abdoulaye Diarra, Samuel Marlin
Compositeur : Sébastien Alfonsi
Editeurs : Warner Chappell / La Cosca